Amy Whinehouse

Singer

Bearded Man



Bearded Man



Bearded Man



Bearded Man



Achille Mbembé

Philosopher


John Lurie

Musician


Luc Boltanski

Sociologist


Zaha Hadid

Architect


Anne Clerval

Geographer


Delphine Horvilleur

Rabbi


Fabienne Brugere

Philosopher


Serge July

Journalist


Erico Canonico

Nightlife Business


Henning Mankell

Crime Writer


Pasquale Rotella

Nightlife Business


Zee Zandi

Nightlife Business


Alain Finkielkraut

Essayist


Avital Ronell

Philosopher


Corine Pelluchon

Philosopher


David Van Reybrouck

Historian


Jacques Attali

Economist


Mary Ellen O'Toole

FBI Profiler


Monique Canto-Sperber

Philosopher


Nilüfer Göle

Sociologist


Pierre Gagnaire

French Chef


Richard Sennett

Sociologist


PORTRAITS

Yann Legendre et Libération, c’est comme une evidence. Un quotidien qui a fondé sa réputation sur la centralité de l’image, un artiste qui pense et dessine à la vitesse d’une dépêche d’agence. Quand nous avons lancé il y a un peu plus d’un an les pages Idées du Libé week-end, nous cherchions un trait qui éclaire et soutienne l’intelligence d’une pensée tout en lui offrant le grain d’un visage. Ce fut Yann Legendre, la puissance de son noir et blanc qui tranche et se démarque de la couleur de la photo d’actualité, ce “trait anglais” qui rappelle le hachuré des premiers dessins du temps de l’imprimerie–Libération est encore un journal papier, il vient de là …. Bien évidememnt, cette relation entre idée et dessin renvoie au mythique New Yorker, il n’est pas un hasard si Yann Legendre a longtemps travaillé aux Etats-Unis. Voilà ce que Libération est allé chercher chez lui. Ni fioriture ni anecdote, un dessin qui va à l’essentiel, le trait renforcé par une forme d’exubérance. Un expressionnisme sobre, en somme. Less is more …
Chaque semaine, le lecteur découvre avant tout un detail, le regard de l’interviewé le plus souvent perce le centre de la double page et vient se planter directement dans le sien. De parution en parution, il remarquera aussi une obsession –majeure- de l’artiste. Du poil dru du chef étoilé Pierre Gagnaire à la profusion bouclée de la Rabbin Delphine Horvilleur, – Yann affectionne par-dessus reproduire, au cheveu près, l’épaisseur d’une tignasse, la vague d’un brushing à l’américaine, la remarquable pilosité d’un hipster. Là éclate tout son talent … malheureusement, pour lui et pour nous, les intellectuels sont le plus souvent chauves ou dégarnis!

Cécile Daumas
Journaliste

Grimm’s Fairy Tales